Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 21:51
On a retrouvé le soldat Abel Garçault

Premier soldat indrien fusillé pour l’exemple, en 1914, Abel Garçault n’avait jusqu’alors aucun visage. L’erreur vient d’être réparée grâce à Jocelyne Mevel.

Nous sommes à l'automne 1914. Le jeune homme qui pose fièrement vient tout juste d'endosser le drôle d'uniforme des zouaves, composé d'un pantalon bouffant rouge et d'une veste bleue. Ce garçon de 20 ans, originaire de Villedieu, s'apprête à débuter sa courte période de classes. A la mi-novembre, il montera au front, du côté d'Ypres. Le 27 décembre, accusé de mutilation volontaire, Abel Garçault est passé par les armes après un jugement indigne et devient le premier fusillé pour l'exemple de l'Indre.

On le croyait disparu corps et bien, avec pour seule et unique sépulture, cette terre de Flandres de laquelle on continue à retirer les restes des combattants de la Grande Guerre. La règle voulait que les suppliciés soient enterrés à proximité du lieu de leur exécution. La région d'Ypres a été le théâtre de trois batailles successives. Des millions de bombes plus tard, impossible d'espérer retrouver le corps de celui qui fut tout d'abord porcelainier et dont la terrible histoire a été racontée dans un ouvrage (1).
Jusqu'alors, aucune iconographie ne permettait de mettre un visage sur le jeune garçon. L'erreur vient d'être réparée de manière inattendue : dimanche après-midi, Jocelyne Mevel a pris la direction du salon Plumes en Berry, à Saint-Maur, avec la photo d'Abel Garçault sur son portable.

Maison en viager

« Mes parents avaient acheté la maison des Garçault située en haut de la route de Tours, en viager. Blanche Garçault y a habité jusqu'à sa mort, survenue en 1974. Adolescente, je me suis souvent rendue dans cette maison et j'ai même questionné Blanche sur le grand portrait qui se trouvait dans l'une des chambres. Elle était discrète sur le sujet et se contentait de soupirer que c'était une triste histoire. »
Au décès de Blanche, la grande sœur d'Abel, de trois ans son aînée, Jocelyne, et sa sœur, récupèrent les photos du soldat et de sa maman, Léontine, « parce que les cadres étaient jolis ». Accrochés sur un mur de la maison des Mevel, proche de Saint-Maur, ils sombrent petit à petit dans l'oubli. Avant que Jocelyne ne les décroche pour rénovation et se rende compte qu'elle est en possession de la photo du fameux soldat fusillé. Abel Garçault a de nouveau un visage.

(1) « Fusillé pour l'exemple, Abel Garçault, 1894-1914 », par Bruno Mascle, Éditions de La Bouinotte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' ERIC VIOT
  • Le blog d' ERIC VIOT
  • : Ce blog a pour but de présenter mes recherches sur la première guerre mondiale (guerre 14 18), mon roman ainsi que ma position concernant la réhabilitation des fusillés pour l'exemple et mon dernier ouvrage "Fusillés non réhabilités".
  • Contact

MES VIDEOS

Ma position sur la réhabilitation des fusillés de la première guerre (sur le site du centenaire) :

 

http://centenaire.org/fr/interview/les-fusilles-la-position-deric-viot

 

Invité d'une émission de LMTV (Télévision du Mans) :

 

http://www.dailymotion.com/video/x16wsy5_intensement-sarthois-eric-viot-blogger-historien_creation

 

Recherche

LES BLESSURES DE L'AME

New couverture livre 001 

Eté 1914, instituteur dans un petit village de province, il prépare son départ pour la guerre.

Il passera quatre ans dans cet enfer à voir mourir de pauvres types. Quatre longues années pendant lesquelles lentement il va sombrer, cherchant le réconfort dans l’alcool.

Contrairement à Georges, son corps ne porte pas les traces de ses blessures ; lui, c’est son âme qui a été meurtrie.

Ni sa femme Lucie, ni son fils Jean, ni ses chères petites têtes blondes, ne pourront lui faire oublier, Soreau, Milcent, Bersod, Minard, André, François et bien d’autres camarades, morts à cause de cette guerre …

 

 

TEMOIGNAGES DE LECTEURS

 

 


A Lire l'article de Jean-François Amary paru dans l'Union Pacifiste 

 

Biographie auteur :

 

Eric Viot, 50 ans, membre d’une association de recherches et études historiques sur la vie des Bretons pendant la grande guerre, passionné par cette période et en particulier par le quotidien des Poilus pendant ce conflit.

POUR ME CONTACTER

viot-eric@orange.fr

 

Par téléphone : 06 86 46 34 25

Pages

POUR COMMANDER MON ROMAN

  Me contacter par messagerie : viot-eric@orange.fr

 

 

François Hollande et les fusillés pour l'exemple

"Vous avez raison, ce serait un beau geste que les maires de gauche de France inscrivent sur les monuments aux morts de leurs communes les noms de ces malheureux" réponse de François Hollande en 2009

RENCONTRE AVEC ERIC VIOT

   

  Conférences et dédicaces

 

  • 11 novembre 2016 conférence et dédicaces à Senlis (60)
  • 15 novembre 2016 à Bagneux (92) conférence et dédicaces
  • 26 novembre 2016 à Saint Hilaire du Harcouët (50) dédicaces
  • 27 novembre 2016 à Brécey (50) dédicaces
  • 10 décembre 2016 à Saint Jamme sur  Sarthe (72) dédicaces
  • 11 décembre 2016 à Ecommoy salon du livre (72)
  • 17 décembre 2016 à Cérans Foulletourte dédicaces (72)

 

 





 

Texte Libre

<!-- Facebook Badge START --><a href="http://fr-fr.facebook.com/people/Eric-Viot/1609277102" title="Eric Viot" target="_TOP" style="font-family: &quot;lucida grande&quot;,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size: 11px; font-variant: normal; font-style: normal; font-weight: normal; color: #3B5998; text-decoration: none;">Eric Viot</a><br/><a href="http://fr-fr.facebook.com/people/Eric-Viot/1609277102" title="Eric Viot" target="_TOP"><img src="http://badge.facebook.com/badge/1609277102.1254.1517233793.png" width="120" height="174" style="border: 0px;" /></a><br/><a href="http://fr-fr.facebook.com/facebook-widgets/" title="Créez votre propre badge !" target="_TOP" style="font-family: &quot;lucida grande&quot;,tahoma,verdana,arial,sans-serif; font-size: 11px; font-variant: normal; font-style: normal; font-weight: normal; color: #3B5998; text-decoration: none;">Créez votre badge</a><!-- Facebook Badge END -->